Laffray : Microanalyse dans les cellules stomatiques

Document disponible au laboratoire de chimie du Muséum National d’Histoire Naturelle
63 rue Buffon 75005 Paris

Site créé le 24 octobre 2004 Modifié le 09 février 2006
Plus d'information! Table des matières de la thèse Copie de la page de couverture


Thèse d'Etat présentée à Université Paris Val de Marne
pour obtenir le grade de Docteur es Sciences

par

Daniel Laffray


Microanalyse des éléments potassium et chlore dans les cellules stomatiques. Etude comparée de leurs modalités d'action dans les mécanismes du mouvement des stomates


soutenue le 23 septembre 1987

devant la commission d'examen :
Heller, R., président
Garrec, J. P., Louguet, P., Penot, M., Galle, P., et Thellier, M., examinateurs




RESUME


La mesure des flux de potassium et de chlore dans les cellules de garde au cours des mouvements d'ouverture et de fermeture stomatique, a été réalisée grâce à l'emploi simultané de 2 méthodes physiques d'étude, la porométrie utilisant la diffusion de l'hydrogène qui permet de mesurer finement le degré d'ouverture des stomates et la microanalyse X in situ des contenus en éléments des cellules de garde.


Cette approche a permis de mettre en évidence au cours de l'ouverture, l'existence d'un décalage entre le mouvement stomatique et l'influx des ions, indiquant ainsi que le potassium et le chlore ne sont pas les promoteurs de l'ouverture stomatique.


Au début de la fermeture stomatique, on observe un bon synchronisme entre l'efflux ionique et la diminution du degré d'ouverture. Les variations quantitatives du potassium et du chlore sont sensiblement égales.


L'étude des effets de l'addition de facteurs externes qui, pris isolément, provoquent le mouvement des stomates (teneurs en CO2 nulles ou très élevées, lumière), a permis de montrer le rôle déterminant du CO2 dans les processus d'accumulation des ions minéraux.


Les mécanismes des échanges de K et Cl font intervenir très probablement des H+-ATPases localisées sur le plasmalemme et le tonoplaste. De plus, plusieurs facteurs expérimentaux tels que les radiations monochromatiques de faible intensité bleues et rouges, ou l'air humide, sont responsables de mouvements des stomates sans variation mesurable de leur contenu ionique.


Ces résultats nous ont conduit à émettre l'hypothèse de 2 mécanismes de régulation de la pression osmotique dans les cellules de garde, l'un reposant sur la synthèse d'osmoticums, probablement de nature organique, l'autre sur les échanges d'ions minéraux, leur contribution relative dépendant du stimulus externe appliqué.


Ce mécanisme permet de mieux comprendre comment la plante optimise en permanence l'efficience de l'eau face aux changements continuels de son environnement.




 


MOTS CLEFS : vicia / technique / stomate / radiation / potassium / poromètre / plante / pelargonium / ouverture / ommélinacée / obscurité / mutant / mouvement / monochromatique / minéraux / microanalyse / lumière / ion / interaction / influx / hypothèse / hortorum / gaz / flux / feuille / fermeture / faba / étude / efflux / échange / détermination / condition / comportement / CO2 / cinétique / chlorophylle / chlore / cellule / carbonique / analyse / albinos / air / heller



visiteurs