Legay : Application de la spectrographie infrarouge à l'étude des arylamines
Plus d'information! Copie de la page de couverture


Mémoire de chimie organique présenté à Université de Paris, Faculté des Sciences

pour obtenir le grade de Diplôme d'Etudes Supérieures

par

 

François Legay

 

Application de la spectrographie infrarouge à l'étude des arylamines et de leurs dérivés

 

soutenue le 22 décembre 1952

 

devant la commission d'examen :

 

Cabanes, P., président

Prévost, C., examinateurs

 

 

L’étude en spectrographie infrarouge des glucosides et des aldoses-oximes, semble confirmer les résultats obtenus par des méthodes chimiques. Ces composés seraient à l’état soluble sous formes cycliques. Les glucosides de la b-naptylamine et de o-toluidine, la rhamnose oxime et l’arabinose oxime utilisés seraient constituées d’un mélange de forme cyclique et de base de Schiff, cette dernière étant en faibles proportion. Le di-d-glucosyl-o-phénylènediamine présente une bande c = N très intense, il se pourrait qu’au moins une des deux molécules de glucoside attachées au noyau benzènique soit sous forme de base de Schiff.

 

L’aspect très différent des spectres des couple d’isomères et a et b que nous avons utilisés indiquerait que ce ne sont pas de simple stéréoisomères, mais que leurs structures possèdent d’autres différences qui se trouvent peut-être dans la nature du cycle.

 

Il n’a pas été possible de caractériser la nature uranique ou pyranique de ce cycle, la grande diversité des spectres indiquerait que celle-ci est variable d’un composé à l’autre.



visiteurs